BIENTÔT les VACANCES de FIN D'ANNEES... Le COMITE des AMIS de la COUNTRY VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FËTES de NOEL et d'AVANCE UNE BONNE ANNEE 2018......DERNIERS COURS 2017 : le LUNDI 18 décembre à Florange ainsi que le MARDI 19 décembre à Fameck ......Reprise pour TOUS : le LUNDI 8 JANVIER au COSEC de Florange ,ou nous fêterons ensemble les ROIS et les REINES des AC ..

salut cowboy

les ORIGINES

la country et ses origines

LES ORIGINES DE LA DANSE ET LA MUSIQUE COUNTRY 

La musique et la danse country sont depuis quatre siècles les témoins de l’histoire des Etats-Unis. Avec l’arrivée des premiers colons au XVe siècle,

 la musique et la danse country, qui ont leurs fondements dans le folklore

des immigrés, racontent le quotidien des américains, les joies, les peines, les pages sombres, tristes et plus gaies d’une jeune nation. Cette musique et cette danse sont en perpétuelle évolution, évolution qui leurs donne la définition d’une musique et d’une danse moderne.

La musique et la danse country ne sont qu’un des aspects de la musique et de la danse américaine, pour comprendre son apparition et son évolution, il est nécessaire de prendre l’histoire des Etats-Unis à son début : (1492 la découverte du continent  américain.).

 quelques dates importantes:

1492    découverte de l'Amérique par Christophe Colomb
1604    120 colons volontaires(bretons, normands et picards) s'implantent en Arcadie
1620    102 pèlerins débarquent à Cap Cod en Nouvelle Angleterre sur le Mayflower
1625    suite aux gerres de religion, une 2ème vague d'immigrés occupe l'Arcadie
1638    une cinquantaine de colons suédois s'installent à l'embouchure du Delaware
1664

4 navires aanglais bloquent le port de la Nouvelle Amsterdam. le gouverneur hollandaisleur cèdent la colonie.La Nouvelle Amsterdam devient New York. les   anglais fondent sur le littoralun total de 13 colonies qui accèderont à l'indépendance en 1783 et formeront les Etats Unis d'Amérique

 

1682

   le Marquis Cavalier de la Salle prend possession de la Louisiane. arrivée des 1ers esclaves noirs

 

1769

   l'explorateur Daniel Boone découvre le Kentucky

 

1783

   traité de Versailles, indépendance de l' Amérique
1804    après les révoltes noires des Antilles  et de Saint Domingue, les planteurs se réfugient en Louisiane
1836    indépendance du Texas
1845    rattachement du Texas aux Etats Unis d'Amérique

 

les origines de la danse country

 

La Louisiane et le sud des Etats-Unis.

      Victime du « Grand dérangement entre 1755 et 1766 » les colons arcadiens s’installent dans le sud de la Louisiane, dans ce territoire marécageux ils retrouvent les méthodes de travail appliquées en Arcadie, gagner des terrains sur la mer, assécher les parcelles cultivables et organiser une fête à chaque victoire sur la nature « Les femmes se mirent à chanter, les hommes prirent, violon, guimbarde et véze, trois musiciens composèrent un orchestre, les enfants firent cercle aussitôt, se prirent par la main, dansèrent, rejoints par donzelles et garçons. Les hommes chantaient à tue-tête, tous ne connaissaient pas les paroles, et ce fut bientôt une joyeuse cacophonie. » 

A l’abri des bayous, ils conservent leurs spécificités musicales, et résistent à l’influence anglaise. Dans la deuxième moitié du 19ieme siècle apparaissent les fais-do-do, des

bals où des familles se réunissent au complet chez l’un ou chez l’autre, les jeunes

enfants ou les bébés étant mis à dormir (fais-do-do) à l’écart.

Les danses pratiquées à l’époque sont les rondes et contredanses, les reels, gigues, polkas, mazurkas, cotillons, galops, les one-steps et two-steps et la valse. C’est vers 1870 avec l’apparition de l’accordéon diatonique, introduit par les colons allemands, qu’intervient la première révolution dans la musique. Puis en 1900, l’apparition dans la musique cajun de la guitare espagnole. La musique cajun garde son originalité jusqu'à la découverte du pétrole en 1901.

 La bonne société cajun, celle des propriétaires terriens avaient d’autres centres d’intérêts musicaux : les orchestres à cordes, les fanfares et marching bands.

 Dans les grandes plantations de Louisiane et de Virginie, sous l’intervention des premiers missionnaires les « chants à violons, les airs de gigues et même les chants à blé sont qualifiés d’impies, certains instruments étaient dits appartenir au diable. Les esclaves noirs qui n’ont pas le droit de jouer d’un instrument, développent le gospel song, le work song et peu à peu apparue une musique profane et strictement originale : le Blues.

 En 1804 les planteurs de Saint-Domingue et d’Haïti chassés par Toussaint Louverture se réfugièrent en Louisiane avec leurs familles et leurs serviteurs noirs, ils formèrent une communauté très active sur le plan culturel formant un groupe social «  Les créoles de couleur ». Les créoles de la Nouvelle-Orléans  contribuèrent à créer le jazz.

 

La région des Appalaches

 Quittant le littoral nord, les colons d’origine de l’Europe et des îles anglo-saxonnes s’installèrent dans les vallées isolées des Appalaches aux 18ème siècle. Formant une communauté très fermée à toutes les intrusions extérieures, elle se développe en conservant son folklore celto-britannique. Une époque où on vivait simplement dans l’amour et le respect de Dieu, sans pression du monde moderne. Alors, quand à l’occasion des fêtes familiales ou villageoises le moment était venu de sortir le violon, le pipeau (recorders et whistie), c’était un instant privilégié pour chanter et pour danser en oubliant le dur labeur. C’était une vie très rigide, avec une religion d’apparence rigoureuse, avec une expression musicale et un style de danse très strict.

Les danseurs ne doivent pas se toucher au cours de la danse, les bottes et chapeaux sont interdits sur la piste, les robes sont longues et sans fantaisie, les hommes portent un foulard à la ceinture pour s’essuyer les mains avant de prendre celles de leur partenaire.

 

C’est l‘époque de la « Old Time Music », principalement exécutée sur les seuls instruments que les immigrants avaient emportés avec eux et qui étaient facilement transportables : Le violon principalement et quelques flûtes champêtres, plus rarement de petites harpes et lyres.

musique "rurale"(country comme son nom l'indique) aux accents nostalgiques, rêveries des terres lointaines....peut-être, mais musique aux rythmes syncopés qui va vite trouver son originalité dans le mélange de populations venues d'horizons lointains avec chacune leurs propres traditions: irlandais, ecossais, anglo-saxons mais aussi espagnols, français, indiens, polonais, italiens et esclaves africains

Cette musique qui accompagnait les fêtes villageoises et familiales a donné naissance à la toute première expression de la danse country : les danses en couple.

Ces danses en couple pouvaient être exécutées en cercle, en frappant des mains, parce qu’elles étaient très influencées par la square dance anglaise(danse similaire à la polka allemande), avec des couples qui s’échangent (les« mixer » dance) et par le quadrille français.

c'est ainsi que cette danse en couple va rapidement intégrer une grande diversité de pas, de figures, de chorégraphies, témoin de ses influences culturelles ainsi que de nouveaux instruments à cordes(mandoline, guitare sèche, banjo) 


                                                   

De l’or en Californie !

c'est l'époque de la conquête de l'Ouest, des cowboys, des cheveaux, des bottes en cuir et des chapeaux: le décor de la danse country y trouve son origine 

Environ mille familles partirent en 1843 vers les terres de l’Oregon, qui pour de nombreux immigrés était la terre promise. Les Mormons commencèrent leur marche biblique vers l’Ouest. Après avoir traversé la prairie, la caravane des Mormons arriva au pied d’une colline près du grand lac salé de l’Utah ou ils construisirent la ville de Salt Lake City.

 Quand le soir, les pionniers et cowboys installaient le camp, ils disposaient des charrettes bâchées en carré ou en cercle de façon à se protéger d’éventuelles attaques d’indiens. Alors sous les étoiles de ce monde nouveau, ils retrouvaient ensemble des échos de leur pays respectifs au son du fiddle ou de l’harmonica. Amenés en permanence à danser avec de nouveaux partenaires, afin que tout le monde exécute la même figure en même temps, sans avoir besoin de connaître la danse, ils devaient expliquer les mouvements au fur et à mesure. Les mouvements et figures (calls) sont annoncés ou chantés par un maître de danse “caller” de sorte que tous dansent de la même manière.

 

Les cavaliers errants de la prairie. 

      A la fin de la guerre de sécession, 4 millions de têtes de bétail pâturaient dans le Texas. Au printemps de 1866, le bruit courut qu’un bœuf, qui valait à peine cinq dollars au Texas, pouvait être vendu quarante dollars sur les marchés du nord comme Chicago.

 D’énormes troupeaux commencèrent alors à se diriger lentement vers les nœuds ferroviaires du Kansas. Pour rassembler le bétail et le guider sur les pistes, les propriétaires engagèrent des groupes de vétérans en chômage, semblables aux anciens « vaqueros » espagnols. Ainsi naquirent les cowboys, les cavaliers errants de l’épopée américaine.

Les cowboys solitaires, qui de ranch en ranch avaient souvent une vie de nomades, s’associèrent aux danseurs en couple en dansant seuls mais formant un groupe,  en imitant les pas et figures des danseurs en couple : ils donnèrent naissance à ce formidable courant qui prit bien plus tard , au fur et à mesure de son organisation, le nom de   ‘Line Dance’ , la danse en ligne.     

A partir de 1880 le chemin de fer facilite l’arrivée des instruments de musique. Les pianos et harmoniums qui viennent accompagner les chorales des églises seront pendant de nombreuses années, le berceau des musiciens de country music. Avec le train la musique traverse rapidement le pays, les saisonniers noirs recherchant du travail utilisent en clandestins le chemin de fer. Et pour passer le temps, bercés par le bruit saccadé des boogies sur les rails ils improvisent au banjo un air de musique qui donnera naissance au ‘boogie’, puis les orchestres country suivent le mouvement avec le country boogie.

 La guitare, d’origine hispanique, ne se répand que dans la seconde moitié du XIXesiècle. Des cowboys, de vrais cowboys, gravèrent des disques. L’un des meilleurs

cowboys chantants répondait au nom de Jules Verne Allen (1883-1945) ; c’était un gardien de troupeaux originaire de Waxahachie, dans le Texas, qui participa au dernier grand convoi de bétail entre Rio Grande et le Montana. Il y eut de nombreux cowboys chantants authentiques des années vingt et trente avant l’apparition du cowboy chantant hollywoodien.

 

 

Origine de la Country Music

 

Trouvant ses sources profondes dans les folklores irlandais et anglais, la musique Country est née dans la région des montagnes Appalaches au cours du 18ème siècle.

 
La musique "rurale" du Sud n'avait pas de nom particulier jusqu'à ce que l'industrie du disque ne lui en donne un, dans les années vingt : ce sera Hillbilly Music (la musique des péquenots) dans le Sud-Est, et Western Music dans le Sud-ouest, avant Country & Western puis Country Music dans les années soixante, au moment même où cette musique "rurale" sudiste s'identifiait à toute l'Amérique.

 

A l'instar du Blues auquel elle est très liée, la Country Music est la source la plus évidente du Rock'n roll. Riche de racines diverses, elle n'a cessé d'évoluer depuis un siècle tout en réussissant à conserver son parfum de terroir. Illustrée par de formidables musiciens, depuis les premiers défricheurs des Appalaches, le violon toujours à portée de main, jusqu'aux superstars des télévisions câblées d'aujourd'hui, elle a constamment gagné des auditeurs jusqu'à devenir une des musiques les plus populaires en amérique et dans le reste du monde.
La Country Music a su évoluer, s'adapter pendant deux siècles, pour ne pas disparaître devant les grands courants musicaux dont elle a su prendre les accents sans se laisser "englober", c'est pourquoi il est permis de penser qu'elle va poursuivre son évolution... Car, elle connaît depuis plusieurs décennies, un nouvel élan tant aux Etats-Unis que dans le reste du monde

Elle s'est au fil des années, considérablement enrichie et diversifiée sous l'influence de nombreux autres styles musicaux populaires. Ses formes sont multiples et riches de la confrontation avec d'autres musiques. 

On peut distinguer :

- le Blue grass (musique traditionnelle populaire du Kentucky)
- le Cajun (musique populaire)
- le rockabilly (influence de la musique populaire rythmée "rock")
- le Honky Tonk (influence très grande de la musique Rock'n Roll)
- la Country & western (c'est la "new country" musique actuelle)
- la Old Time Music (musique folklorique irlandaise)
- le Western Swing (musique folklorique)

 

Des simples airs nostalgiques chantés par les premiers pionniers irlandais  du début du 18eme siécle à la véritable industrie du disque de Nashville en ce début de 21éme siècle , l'histoire de la Country Music est fortement liée à celle des Etats-Unis .  .

 


  POUR EN SAVOIR PLUS..JE VOUS  PROPOSE DEUX LIVRES D'EXCEPTION

 1) "Il était une fois la country music"du journaliste spécialisé Serge Lenfant. Aux éditions dictionnaires d'aujourd'hui

livre-country-music.jpg


Un livre-référence avec plus de 300 artistes référencés avec leur biographie et leurs oeuvres, du hillbilly au cajun en passant par le bluegrass, le country-rock, le western swing etc. L'auteur retrouve les racines de l'histoire américaine (la petite et la grande) depuis l'arrivée des premiers colons jusqu'à nos jours pour nous emmener dans un grand voyage musical.
Très utile aussi un lexique discographique avec les indispensables que tout amateur doit posséder et de nombreuses références sur les instances de la country.

L'auteur qui a participé activement aux festivals de Wembley, Pterborough, Cambridge est l'un des rares Français a avoir côtoyé les représentants de la scène country.

Un livre recommandé par RFI, radio country family, Big Cactus, magazine Magma, Dreamwest, Made in USA, sur les routes du rock etc.

384 pages

 

 

 Prix avec réduction de 5%(en commande directe chez GE29, 18,rue des Tanneries

03000 Moulins par envoi d'un chéque)33.15€ avec port gratuit  au lieu de 34.90€ en librairie..

 

.2) "l'esprit de danse country"

customlogo-gif-1.jpgafficheindivr1038.jpg

 

 TRES BONNE DECOUVERTE...

  

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 12/08/2013